Kurt Cobain : le poète grunge

Redaction Ina le 28/03/2014 à 16:01. Dernière mise à jour le 15/02/2017 à 15:01.
Musique

Kurt Cobain, le charismatique leader du groupe Nirvana; aurait eu 50 ans ce 20 février ! Disparu en 1994, le rocker grunge a totalement révolutionné le monde du rock et reste, plus de vingt ans après son décès, une référence incontournable de nombreux groupes de musique. Portrait d’un artiste emblématique de toute une génération…

Cobain 620

L'ange blond de Seattle

Le 24 septembre 1991, la sortie de l’album Nevermind propulsait le groupe Nirvana de la scène locale de Seattle à une audience mondiale. Le grunge s’imposait comme l’un des sons caractéristiques des années 1990. Mais en 1994, Kurt Cobain, leader du groupe, se suicidait. Portrait d’un artiste, emblème de toute une génération…

Kurt Cobain continue de fasciner. Fondateur emblématique du groupe Nirvana, le rocker de Seattle fut à l’origine du mouvement grunge, symbole de la jeunesse désabusée des années 90. Portrait d’une rock star à fleur de peau.

"It’s better to burn than to fade away" (il est préférable de s’embraser que de se consumer à petit feu). Tels sont les derniers mots de Kurt Cobain, laissés dans une lettre d’adieu avant de se suicider d’une balle dans la tête à son domicile de Seattle en avril 1994. Il avait 27 ans ! Kurt Cobain rentrait ainsi dans le" club des 27", ces rock stars disparues à l’âge de 27 ans (Jim Morrisson, Jimi Hendrix, Janis Joplin…) 

"Le club des 27" en images

 

La phrase, empruntée à la chanson Hey hey, my my du canadien Neil Young, résume l’état d’esprit du chanteur grunge : un sentiment d’urgence accompagné d’un profond mal être. Une mélancolie crépusculaire semblable à celle des poètes romantiques, entre détresse décadente et répulsion de l’amour.

Kurt Cobain, le mal-être transfiguré

Né à Aberdeen dans l’état de Washington, Kurt Cobain est le fruit de l’Amérique de Ronald Regan. Il est également le symbole de son rejet (à la fin de Smell like teen spirit, le chanteur martèle "a denial", littéralement un déni, un refus, un rejet). Enfant, le jeune Kurt supporte mal le divorce de ses parents et déménage à plusieurs reprises. Adolescent, il est plutôt réservé et solitaire. Un parcours instable qui marque profondément le jeune homme.

Kurt Cobain découvre très tôt la musique lorsqu’une tante lui offre une guitare pour son septième anniversaire. Après plusieurs expériences en groupe, il fonde Nirvana en 1987 avec son ami Krist Novoselik à la basse et le batteur Chad Channing. Le label indépendant Sup Pop repère rapidement Kurt Cobain et sa bande.

Le Nirvana du grunge

Leur musique mélange à la fois la rage du punk rock et la légèreté des mélodies pop. Le chanteur révèle par ailleurs un réel talent d'écriture. Il décrit dans ses textes teintés de poésie naïve, les désillusions de la génération X, la génération des clips vidéos de MTV et de la culture mainstream. En 1989, le groupe entre en studio et enregistre Bleach, son premier album. C’est l’acte de naissance du grunge.

Définition du grunge

La mode  grunge c’est quoi ? Réponse en images.

 La consécration

Nirvana part ensuite en tournée en Amérique du Nord puis en Europe. Les prestations scéniques du groupe sont particulièrement remarquées. En 1990, Dave Grohl remplace Chad Channing derrière la batterie. C’est le début d’une nouvelle ère. Un an plus tard, le trio signe chez Geffen records. Accompagné du producteur Butch Vig, Nirvana enregistre son second album dans le mythique studio Sound city à Los Angeles. Personne ne se doute qu’ils sont en train d’écrire une nouvelle page de l’histoire du rock.

Le disque est baptisé Nevermind. Faut-il voir ici une référence à l’album des punks britanniques Sex Pistols ? (Nevermind the bollocks). La sortie du premier titre, Smell like teen spirit, fait l’effet d’une bombe. Toutes les radios le passent en boucle. Pour la jeunesse, Kurt Cobain est un symbole. L’ange blond de Seattle conquiert ainsi la planète en quelques mois et les ventes de l’album Nevermind atteignent les chiffres records de Michael Jackson.

Nevermind, album emblématique d’une génération.

 

1991. Nirvana est en promotion pour leur second album Nevermind  dans une chambre d’hôtel à Londres. Le trio est interrogé sur le succès, les charts, leur tournée internationale, l’industrie du disque, la musique dite « commerciale », et la musique pop qu’ils considèrent plus comme une musique enfantine que comme une musique populaire. Document en anglais.

 

cobain

La descente aux enfers

Après une tournée mondiale aussi bien triomphale qu’éprouvante, Kurt Cobain se marie à Hawaiï avec Courtney Love. Ensemble, ils donnent naissance à une petite fille, Frances. Le rocker est la cible des médias et ne supporte pas ce succès fulgurant. Fragile et incompris, il se referme et devient de plus en plus dépendant à l’héroïne. Toujours avec la même plume, cet admirateur de William Burroughs exprime son mal être dans In Utero, le quatrième et dernier album du groupe.

 

La subversion du grunge. Polémique autour du morceau Rape me (viole moi). Quand la liberté de parole se frotte à la répression des féministes.

Kurt Cobain, un punk à l’américaine. Mélancolie érotique et crépusculaire : le rock de Seattle n’est pas politique (à l’inverse des Sex Pistols et des Clash en Angleterre).

 

Niravana repart en tournée à travers le monde. Les villes et les chambres d’hôtels s’enchaînent. Affaibli par la cadence des concerts et la drogue, le chanteur n’est plus que l’ombre de lui-même. En mars 1994, il est hospitalisé à Rome pour overdose. La tournée s’arrête. Kurt Cobain se rétablit et rentre à Seattle. Quelques jours plus tard, son corps inanimé est retrouvé à son domicile. La police conclue à un suicide par balle.

Pression médiatique, célébrité non assumée (I did not want what I have got, je n’ai pas voulu ce que j’ai, chante-il dans Radio friendly Unit Shifter), addiction à la drogue, fragilité et dépression... Kurt Cobain cherchait un refuge, un endroit loin du monde où trouver le repos. (“Throw down your umbilical noose so I can climb right back”, Jette ton cordon ombilical que je puisse remonter, Heart Shaped Box).

cobain 312

Last Days, les derniers jours de Kurt Cobain au cinéma vu par Gus Van Sant. Parabole cinématographique de la rock star.

 

Plus de 20 ans après sa mort, il fait toujours l’objet d’une véritable adoration. Plusieurs générations de fans écoutent sa musique et continuent de se retrouver dans sa poésie désenchantée.

 

1997. Drame à Somain dans le Nord. Deux jeunes adolescentes se suicident pour "rejoindre Kurt Cobain".