Kofi Annan, symbole de paix

Redaction Ina le 16/12/2006 à 00:00. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 11:46.
Politique internationale
Kofi Annan, symbole de paix

Le Ghanéen Kofi Annan fête ses 75 ans le 8 avril 2013. Retour sur le parcours de l’ancien secrétaire général des Nations Unies, prix Nobel de la Paix en décembre 2001.

Des études économiques

Né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana, Kofi Annan y débute des études d'économie. Il est successivement diplômé du Macalester College de Saint Paul (Etats-Unis), de l'Institut des hautes études internationales de l'université de Genève et du Massachusetts Institute of Technology, où il obtient une maîtrise en sciences de gestion. Il intègre les Nations Unies en 1962 comme fonctionnaire d'administration et du budget auprès de l'OMS.

Une carrière à l'ONU

Le diplomate occupe par la suite divers postes au sein de cette vaste administration qu'est l'ONU : à la Commission économique pour l'Afrique, à la Force d'urgence, au Haut Commissariat pour les réfugiés. En 1987, il rejoint le siège de l'ONU à New-York puis, est promu sous-secrétaire général auprès de Boutros Boutros-Ghali, en 1993. Il y a dix ans, le 17 décembre 1996, Kofi Annan devient le septième secrétaire général des Nations Unies. Son mandat débute le 1er janvier 1997.

Un homme d'action

Installé dans ses fonctions, Kofi Annan souhaite moderniser l'institution : il milite en faveur d'une action plus cohérente et plus coordonnée avec son plan «Rénover les Nations Unies». A l'étranger, le secrétaire général tente de faire respecter les décisions du Conseil de sécurité pour l'Irak en 1988 et réussit à mobiliser l'opinion internationale contre les violences au Timor Oriental. Très soucieux de la situation au Proche-Orient, il encourage les Israéliens et les Palestiniens à régler leurs différends par des négociations. Le haut fonctionnaire œuvre également pour l'amélioration de la condition féminine, l'endiguement de la propagation du VIH Sida, l'amélioration de l'éducation, la préservation de l'environnement et la protection des peuples contre les conflits et la violence.

La reconnaissance

Au vu de ses actions, Kofi Annan est réélu par acclamation le 29 juin 2001 pour un second mandat de secrétaire général de l'ONU. Le 10 décembre 2001, il reçoit le prix Nobel de la Paix, également attribué à l'Organisation, pour sa contribution à "un monde mieux organisé et plus pacifique" . Après dix ans de bons et loyaux services, il quitte la fonction le 31 décembre 2006.

Le diplomate prend ensuite la tête de plusieurs ONG engagées dans les droits de l’homme (OMCT, Organisation mondiale contre la torture), et le développement de l’Afrique (AGRA, African Progresse Panel). Il rejoint également la Fondation Jacques Chirac et crée sa propre fondation. En 2012, l’ONU fait appel à lui pour régler la crise syrienne. Impuissant, il démissionne six mois plus tard.