Klaus Barbie

Redaction Ina le 18/04/2011 à 09:27. Dernière mise à jour le 30/06/2017 à 17:43.
Seconde Guerre mondiale
Klaus Barbie

Le 4 juillet 1987, la cour d’Assises du Rhône reconnaissait Klaus Barbie coupable de crime contre l’humanité. Le chef de la Gestapo allemande à Lyon pendant la Seconde guerre mondiale, responsable de la torture et de l’exécution de centaines de Juifs et de résistants entre 1942 et 1944 était condamné à la prison à perpétuité…

Klaus Barbie

Le Procès Barbie en DVD
Chef de la Gestapo allemande à Lyon entre 1942 et 1944, Klaus Barbie est responsable de la torture et de l'exécution de centaines de Juifs et de résistants, parmi lesquels Jean Moulin, pendant la Seconde guerre mondiale. Exilé d'abord en Allemagne puis en Bolivie à partir de 1951, celui que l'on surnomme le "Boucher de Lyon", vit " des jours paisibles" en Amérique du sud, où il poursuit des activités de renseignements et de conseils en torture, sous le nom de Klaus Altman.
Expulsé vers la France en février 1983 pour avoir obtenu la nationalité bolivienne sous un faux nom (et après maintes requêtes françaises), l'ancien SS, après 40 ans de cavale, est interné au Fort Montluc de Lyon; l'endroit même où il fit persécuter des centaines de victimes quatre décennies auparavant.
Le 11 mai 1987, s’ouvre devant la cour d’assises de Lyon, le procès du bourreau. Pour la première fois en France, un officier nazi est jugé pour crime contre l'humanité. Pour la première fois aussi, un procès d'assises est filmé dans son intégralité. Le 4 juillet 1987, Klaus Barbie est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Il meurt le 25 septembre 1991.
Retrouvez le déroulement des trente-sept jours d’audience de ce procès exceptionnel à travers le coffret de 6 DVD coédité par Arte et Ina "Le procès Barbie"
Et découvrez cette sélection de vidéos sur le procès mais aussi le parcours de Klaus Barbie , sa vie en Bolivie, sa 1ère interview depuis La Paz, son extradition...
A voir le dossier : Le procès d'Adolf Eichmann, père de la solution finale