Jean Jaurès, le génie pacifiste

Redaction Ina le 11/07/2014 à 10:17. Dernière mise à jour le 28/07/2017 à 13:54.
Partis politiques

Figure emblématique du socialisme français, Jean Jaurès est assassiné le 31 juillet 1914, quelques jours avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Ardent pacifiste et génie oratoire, le leader de la gauche réformiste était aussi le fondateur du quotidien L'Humanité. Focus.

jaures620

31 juillet 1914. Jean Jaurès est assassiné.

"Il s'était battu contre toute espérance"

Rencontre avec Georges Weill, dernier témoin vivant de l'assassinat.

Alors que l'Europe est sur le point d'entrer en guerre, Jaurès lutte corps et âme pour la paix. Des positions qui lui coûtent la vie. Grand penseur du socialisme, Jaurès est assassiné par le nationaliste Raoul Villain au Café du Croissant, rue de Montmartre à Paris. Un meurtre qui ébranle la gauche française qui finit par se rallier à l'Union sacrée.

Alain Decaux raconte l'assassinat de Jaurès.

"On vous assassinera au premier coin de rue"

Retour en images sur les funérailles de Jean Jaurès le 3 août 1914 à Castres.

 

Mars 1919. Raoul Villain est acquitté par un jury populaire pour un crime jugé "patriotique".

Reconstitution.

 

Soutien aux mineurs de Carmaux, accusateur puis virulent défenseur du capitaine Dreyfus, fondateur du journal l'Humanité, pacifiste… Toute sa vie Jean Jaurès s'est battu contre l'injustice. En 1924, sa dépouille entre au Panthéon.

 

 

1946. Un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Les Actualités Françaises célèbrent Jean Jaurès.

 

1984. François Mitterrand vient se recueillir devant le café du Croissant.

 

 

"Il n'y a pas de vérité sacrée"

La comédienne Suzanne Flon lit une page de Jean Jaurès.

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Jaurès, sa vie et sa mort :

Une émission radiophonique de 1948 réalisée et diffusée à l'occasion de la mort de Jean Jaurès.

Cette émission spéciale est constituée d'une pièce en onze tableaux de Georges de Wissant ainsi que d'une reconstitution historique d'André Delferriere baptisée "La translation des cendres de Jaurès au Panthéon".