Le "Club Saint-Germain", "Le Tabou", "Les Trois Mailletz" ou bien encore le "Blue Note"... Plongez dans l'ambiance des clubs de jazz parisiens d'Après-guerre. Retrouvez les frères Vian, Stéphane Grappelli, Bud Powell et bien d'autres interpréter des morceaux de jazz dans ces grands clubs parisiens...

Saint-Germain-des-Près, l'antre du jazz

En 1956, le réalisateur Jacques Becker raconte sa découverte du jazz dans une cave à Saint-Germain. Un choc pour lui. Il compare l'intérêt que portait la jeune génération d'après 1945 au jazz, à l'intérêt qu'avait porté sa propre génération à la musique américaine après la Première Guerre mondiale dans les années 1920.

De leur tournée des cabarets de jazz parisiens, Jean-Louis Ginibre et Michel Netter ont ramené des images des formations de jazz qui s'y produisent alors, nous sommes en 1958.

Le 7 novembre 1959, en direct de la cave du jazz-club Saint-Germain, Bud Powell, Kenny Clarke, Pierre Michelot jouent ensemble 52nd street theme de Thelomius Monk et Blues in a closet de Oscar Pettiford.

Pour aller plus loin

En direct du club Saint-Germain Trente minutes de jazz proposées par Simon Copans en direct du club Saint-Germain, entre vedettes du jazz américain de passage à Paris (Bud Powell et Kenny Clarke) et espoirs du jazz, le tout jeune batteur Jacques Thollot et le déjà reconnu Barney Wilen. (Reportage réalisé par Jean-Christophe Averty, 1959, Premium)

Modern jazz at the club Saint-Germain : Lucky Thompson. Soirée jazz au club Saint-Germain en compagnie du saxophoniste Lucky Thompson entouré d'une formation étoffée. (Reportage réalisé par Jean-Christophe Averty, 1960, Premium)

Sidney Bechet, Louis ArmstrongDuke Ellignton, Eddy Louiss, Miles DavisJazz à Juan-les-Pins, Jazz in Marciac

Les grandes chanteuses de Jazz et le CD Jazz sur la Croisette

Téléchargez, gravez toute l'offre sur le jazz

Rédaction Ina le 23/11/2009 à 16:59. Dernière mise à jour le 23/05/2018 à 10:55.
Musique