Jacques Higelin

Redaction Ina le 14/01/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 30/11/2017 à 13:42.
Chansons Showbiz et people Musique
Jacques Higelin

Poète fantasque, chanteur écorché vif, Jacques Higelin a construit son succès sur scène. il a célébré ses 50 ans de carrière en 2015. Cet éternel idéaliste n'a pas fini de faire rêver son public... Retour en vidéos sur la carrière de cet artiste haut en couleurs.

Un chanteur onirique

Poète fantasque, chanteur écorché vif, Jacques Higelin a construit son succès sur scène. Et cet éternel idéaliste n'a pas fini de faire rêver son public…. 
Si on lui demande de se définir, il répond : « Je suis l'homme qui chante. Même, je suis l'homme-oiseau, car je suis toujours en train de regarder en haut. » Jacques Higelin est un éternel rêveur.

Né le 18 octobre 1940, il rêve de chansons dès sa petite enfance. Alors que les bombardements de la guerre font rage, lui il découvre Maurice Chevalier et Charles Trenet.
A 14 ans, sur le bon conseil de son père, Jacques Higelin quitte l'école et chantonne dans les cinémas, durant les entractes, puis dans des radio-crochets. Les mélodies swingantes du jazz séduisent alors le jeune mélomane qui rejoint une troupe de comédie-musicale : Nouvelle Orléans. Une révélation : Jacques Higelin sait qu'il sera un homme de la scène. Se donner en spectacle pour donner du rêve au public : tel sera son pari. Son rêve. 

Cet éternel idéaliste n'a pas fini de faire rêver son public... Retour en vidéos sur la carrière de cet artiste haut en couleurs.

Le spectacle avant tout

Durant cette époque, la chanson est au second plan. Jacques Higelin multiplie les petits rôles au cinéma (il participe notamment au film d'Yves Robert Bébert et l'omnibus) et monte régulièrement sur les planches. Il se tourne également vers le café-théâtre. Grâce à cet excellent compromis entre la chanson et la comédie, Jacques Higelin s'épanouit. Il y rencontre Brigitte Fontaine : une amie, une âme-sœur qui ne le quittera plus.
Ensemble, ils revisitent le répertoire de Boris Vian, avec deux albums, Douze chansons d'avant le déluge puis Quinze chansons d'avant le déluge. Sans abandonner le théâtre et le cinéma, Jacques Higelin se tourne davantage vers la chanson, qui lui apparaît comme une formule précieuse pour transmettre ses tourments de révolté ou ses joies d'idéaliste.

Prise de position

Crabouif est son premier album solo. Ensuite, les disques s'enchaînent : BBH 75 en 1974 puis Irradié en 1976. Une musique explosive, un rock noir et cinglant. Jacques Higelin devient le nouveau provocateur de la chanson française.
 Toujours prêt à se rebeller contre les institutions et le système, il se façonne un caractère libertaire et honnête, pour qui la création artistique sous toutes ses formes doit dénoncer les travers de la société… et le « chaud chaud biz ». Hier aux côtés des étudiants durant mai 68, il prend désormais la défense des plus démunis, en s'approchant notamment de l'association « Droit au logement ».
En 1976, sort Alertez les bébés : la musique est plus calme, mais pas l'esprit Higelin. Les mots du chanteur résonnent sur une scène française qui manque cruellement de poète fantasque. Le public, la critique encensent le talent de Jacques Higelin, récompensé par le Prix de l'académie Charles Cros. Le très plébiscité Alertez les bébés laisse en effet place à la tendresse et à une vision plus optimiste de l'existence.

Le temps des tournées

Les années Mitterrand sont marquées par le succès de Champagne pour tout le monde et Caviar pour les autres. Ces deux albums jumeaux, au succès commercial, s'accompagnent d'expériences scéniques dont seul Jacques Higelin a le secret. Ces représentations, qui durent parfois trois voire quatre heures, sont de véritables mises en scène d'un univers atypique où le public est roi.
En 1981, il propose un spectacle entre théâtre et chant au Cirque d'Hiver. En 1983, c'est sur la scène du Casino de Paris qu'il épouse à nouveau chaque soir sa compagne Kuelan. Au Trocadéro, à Paris, il improvise face à la Tour Eiffel un spectacle mêlant jazz et cirque au cours duquel un funambule enjambe l'esplanade.
Puis Jacques Higelin voyage : de Montréal au Zaïre, en passant par le Bénin. Car du grand Higelin c'est aussi cela : dénicher les mélodies, les sons qui emporteront les gens. Même si cela signifie traverser la Terre entière. Bref, le chanteur s'enflamme, voulant sans cesse réaliser ses rêves les plus fous, ne contenant plus son imagination.

En 1985, il sort l'album , mais le spectacle démesuré à Bercy qui accompagne ce nouvel opus est un échec critique et public. Jacques Higelin redescend alors un peu sur terre et retrouve le charme des petites salles.
C'est avec un esprit serein (voire assagi ?) que le chanteur sort l'album Tombé du ciel en 1988. Un énorme succès. Et 45 dates à la Villette. Le poète fou, à la voix grave et cassée, parle beaucoup sur scène. Il bouge beaucoup. Le public suit cet homme simple et plein de vie, cet artiste sans concession, qui l'euphorise à chaque instant.

Le poète assagi ?

Partout, Jacques Higelin veut transmettre ses émotions et le meilleur de lui-même. Lorsqu'en 1994, sort Aux Héros de la Voltige et en 1998 Paradis Païen, il en profite à nouveau pour s'envoler : en Afrique de l'Est, en Océanie, en Australie, en Nouvelle Calédonie…Il est infatigable.
Puis, comme une envie de retourner à l'essentiel, de retourner à celui qui a fait son identité musicale, le poète globe-trotter pose ses valises et sort un album hommage à Charles Trenet. "Une chanson, c'est populaire. Il faut toucher l'émotion pure et on ne l'atteint jamais par la force ni la démonstration, mais par l'abandon de soi, la confiance, l'approfondissement, en se laissant envahir, en cherchant à l'intérieur. "
Retrouver Charles Trenet a été un peu comme se retrouver lui-même. Et c'est en toute plénitude qu'il livre L'Amor Doloroso, hymne à l'amour… fou lui aussi.

Pour aller plus loin

Téléchargez, gravez l'offre sur Jacques Higelin

Jacques Higelin en chansons (playlist)