Jacques Dutronc

Redaction Ina le 04/01/2010 à 17:52. Dernière mise à jour le 09/04/2015 à 17:22.
Musique
Jacques Dutronc

Chanteur charmeur et irrévérencieux, le gentleman Dutronc fête ses 70 ans en 2013. Pour l'occasion, retour en vidéos sur la carrière de ce personnage atypique.

Un musicien talentueux

Jacques Dutronc débute des études de dessin industriel qu’il délaisse rapidement pour s’adonner à plein temps à sa passion de la musique. Très doué, il joue du piano et de la guitare. Il joue dans plusieurs groupes (Les Dritons, El Toro et les Cyclones, celui d’Eddy Mitchell)

Après son service militaire, il devient co-directeur artistique des éditions Alpha de Jacques Wolfsohn, lui-même directeur artistique chez Vogue. C’est là, que par un concours de circonstances, il rencontre le journaliste Jacques Lanzmann.

Une belle amitié naît entre le chanteur et son parolier. En 1967, Jacques Lanzmann s’amuse à le dévoiler dans une émission de Michèle Arnaut

Dutronc par Lanzmann, 1967 

De cette complicité naît « Et moi, et moi, et moi », l’un des plus gros tubes de 1966.

Et moi, et moi, et moi , 1966

Son premier album est un succès : un million d'exemplaires vendus, disque d'or. Il enchaîne les tubes, avec Les Plays-Boys, Les cactus

Les cactus, 1967

Suivront,  « J'aime les filles », « L'Idole », « Le plus difficile »...

Le plus difficile, Hardy-Dutronc, 1967 

En 1968, sa chanson « Il est cinq heures, Paris s'éveille » est un de ses plus grands succès.

Il est cinq heures, Paris s'éveille, 1968

Taquin et séducteur

Dutronc, toujours taquin, s’amuse de sa notoriété et la met en scène. C’est le cas dans cette émission de 1967 : bain mousseux, pseudos caprices de stars.

Chez Dutronc tout est bon, 1967

Cette décontraction, ce sourire moqueur lui vaut la critique. Il s’en explique à Denise Glazer en 1968.

Jacques Dutronc par Denise Glazer, 1968

Il entretient aussi une réputation de séducteur. On peut le voir en pleine action dans ce document de 1973 dans lequel il drague ouvertement la jeune Isabelle Adjani, 17 ans.

Dutronc drague Adjani, 1973

La rencontre avec Françoise Hardy

C’est en 1967 qu’il rencontre sa future compagne, Françoise Hardy, par l’intermédiaire du photographe Jean-Marie Périer. En 1997, il revient sur cette période.

Sa rencontre avec Françoise Hardy

Il l’épouse le 30 mars 1981 en présence de leur fils Thomas, né le 16 juin 1973.

Présentation de Thomas, 1973

Le cinéma

C’est également en 1973 que Jacques Dutronc débute au cinéma. Une fois de plus, c'est Jean-Marie Périer, l'ex-photographe de Salut les copains, qui lui propose ce premier rôle.

Jacques Dutronc se glisse aisément dans un rôle fait pour lui dans « Antoine et Sébastien ».

Sa carrière cinématographique ne fait que commencer. Dès 1974, il est remarqué dans « L'important c'est d'aimer » d'Andrzej Żuławski. Jacques Dutronc y joue aux côtés de Romy Schneider.

Autre rôle marquant, celui de « Van Gogh » de Maurice Pialat en 1991. Sa prestation exceptionnelle lui vaut un César. Dans Apostrophes, il évoque sa rencontre avec Pialat ainsi que son personnage avec Bernard Pivot.

Apostrophes, à propos de Van Gogh, 1991

Ses films plus récents, comme « Embrassez qui vous voudrez » de Michel Blanc, le montrent toujours plus décalé et distant.

Parmi sa longue filmographie, on peut retenir « Mado » de Claude Sautet en 1976. « Tricheurs » de Barbet Schroeder, aux côtés de Bulle Ogier en 1983, 

« Sauve qui peut (la vie) » de Jean-Luc Godard, en 1980, aux côtés de Nathalie Baye. Enfin, « Merci pour le chocolat » de Claude Chabrol en 2000.

Tournage de Merci pour le chocolat, 2000

Retour en vinyl

Côté musique, il faut attendre le single « Merde in France » en 1984 pour retrouver Jacques Dutronc en verve.

Merde in France , 1984

Plusieurs albums vont se succéder : « Guerre et pets », disque d’or, « C'est pas du bronze » ou « CQFD ». Ils rencontrent tous le succès mais le chanteur ne revient pas sur scène. Il préfère vivre en Corse sur les hauteurs de Monticello entourée de son éternelle bande de copains.

Dutronc en Corse, 2010

Come back remarqué sur scène

Le crooner fait son grand retour au Casino de Paris en 1992. Le spectacle est enregistré et donne lieu à un film et un album qui se vendra à plus de 650 000 exemplaires. Une tournée suit rapidement

Répétitions du Casino de Paris, 1992

Jacques Dutronc a 50 ans et la « Dutronmania » bat son plein.

Les albums de la maturité

En 1995, le père et le fils collaborent sur un nouvel album intitulé « Brèves Rencontres ». Les textes sont cosignés Lanzmann-Dutronc. Le CD sera disque d'or (plus de 100.000 exemplaires vendus) malgré une promotion discrète.

Son dernier album « Madame existence », date de 2003. Il est plus abouti, plus nostalgique.

Après une longue absence, Jacques Dutronc retrouve la scène début 2010. Une tournée de 50 dates est prévue mais le succès est tel qu’il en fera 80 ! Durant tout l’été, il parcourt tous les festivals devant des dizaines de milliers de personnes.

Tournée de Dutronc en 2010

A 70 ans, Jacques Dutronc reste pour les Français un artiste incontournable qui a su se renouveler au fil des années. Le gentleman Dutronc marque la variété d'une empreinte particulière et indélébile.

Téléchargez ou gravez les packs promo Jacques Dutonc