Hubble, un œil sur l'univers

Redaction Ina le 16/04/2015 à 10:54. Dernière mise à jour le 16/04/2015 à 11:01.
Sciences et techniques Espace

25 avril 1990. Le premier télescope spatial baptisé Hubble est mis en orbite autour de la Terre. Depuis, les 11 tonnes de "ferraille ultra-sophistiquée" ont permis de dévoiler certains des secrets les plus mystérieux de l'univers. Découverte.

hubble620

Hubbel, l'aventurier des étoiles

Qui suis-je? J'ai ouvert une fenêtre sur l'univers, dévoilé des galaxies et des nébuleuses, assisté à la naissance et à la mort d'étoiles. J'ai également offert aux Terriens des images dignes des plus grands artistes contemporains… Mon nom, c'est Hubble. Le premier télescope spatial de l'histoire.

25 avril 1990. La grande aventure de ma vie d'explorateur stellaire débute à bord de la navette américaine Discovery qui m'emporte dans l'espace. Une fois déployé, j'ai pour mission d'évoluer une dizaine d'années, à 600 kms de la Terre et de repousser les limites de l'observation de l'univers. Ma construction a pris 15 ans et a été plus méticuleuse que celle d'une montre suisse. Je suis fier de mes mensurations de conquérant spatial : 14 m de long, 12 m d'envergure, un miroir de 2,40m. Je suis un bijou de technologie.

Je vais être le premier de l'humanité à admirer les astres hors de l'atmosphère terrestre : des objets absolument invisibles depuis le sol et des détails 10 fois plus fins et 50 fois moins lumineux.

Déploiement de Hubble dans l'espace. 

Les astronomes se prennent à rêver, en espérant découvrir par mes yeux d'autres galaxies habitées, l'origine des Quasars ou des trous noirs… Je vais faire mieux!

Je suis myope !

Mai 1990. Quelques jours après mon installation à la périphérie terrestre, j'envoie fièrement ma première image et dévoile une double étoile jusqu'alors inconnue. La communauté scientifique s'exalte.

Après ce succès retentissant, je roulerais bien des mécaniques mais un check-up détecte des problèmes techniques qui gâchent la liesse générale : mes panneaux solaires ont mal supporté les changements de température et sont instables. Pire encore, mes premières images sont … floues ! C'est la consternation. Mon miroir principal est défectueux...

Malgré cette myopie, mes 1ers clichés sont tout de même plus précis que ceux pris sur Terre et l'on corrige les images informatiquement. Qui viendra me soigner?

Allo NASA bobo...

En décembre 1993, la Nasa organise une mission de dépannage : quatre astronautes se relayent, entre 6 et 8h00 par jour pour corriger ma myopie et remplacer les panneaux solaires défectueux. On me dorlote, c'est la plus grande intervention extra-véhiculaire de l'histoire spatiale.

Quatre autres missions de maintenance se succéderont entre 1997 et 2009. Je partage avec vous mon album photo de ces soins intensifs. (Playlist)

Une longévité inattendue

L'entretien et l'amélioration de mes capacités techniques s'avèrent payants. Mon regard perçant, qui devait s'éteindre au bout de quinze ans, est toujours en activité pour mes 25 ans, en 2015…

En 2005, je célèbre mes 15 ans à la stupéfaction générale. Je déjoue tous les pronostics d'une fin annoncée. L'occasion de revoir certaines de mes plus belles images.

Je suis également une formidable machine à remonter le temps… En 1990, les scientifiques espéraient distinguer des étoiles situées à 14 milliards d'années et remonter ainsi les millénaires, j'ai fait beaucoup mieux! Mes observations nous ont conduits à l'origine de l'univers et à la limite du fameux Big bang !

Des myriades de découvertes

1995. J'assiste attendri à la naissance de plusieurs étoiles. Encore une première, non pas mondiale, mais universelle!

En 2002, grâce à une caméra infrarouge installée sur mon humble personne, une équipe allemande découvre des étoiles mortes, depuis beaucoup plus longtemps que prévu (12 milliards et 800 millions d'années), ce qui conduit à réviser l'échelle du temps…

J'aime surprendre, en 2004 cette fois, je découvre la galaxie la plus éloignée jamais observée, à 13 milliards d'années! Un temps où la Terre n'existait même pas! Je sais... je m'étonne moi-même !

En 2008, alors que je devais être en retraite depuis longtemps déjà… je fournis généreusement des images de la première exo-planète jamais observée.

En 2010, je célèbre mes 20 ans. C'est inespéré et j'espère que mon zèle me prêtera encore de nombreuses années de vie. J'ai déjà pris plus de 900.000 photos aux confins de notre univers. Un seul de mes clichés peut fournir des années de travail à des centaines de chercheurs. Un quart des découvertes récentes en astrophysique me sont attribuées.

De visionnaire cosmique, je me transforme parfois en oiseau de mauvais augure. En 2012, je prédis une collision cataclysmique entre notre Voie lactée et celle d'Andromède. N'ayez crainte, ce ne sera pas avant… quatre milliards d'années! Je suis farceur, non?

Ce qui vous laisse le temps d'admirer, en ma compagnie – ou pas - les splendeurs de l'univers. Pourtant, je sais déjà que malgré mes prouesses exceptionnelles, mon successeur est déjà prêt à me remplacer à la porte des étoiles. Le prochain télescope, baptisé James Webb, devrait s'envoler en 2018 vers de nouvelles aventures et vous mener à l'instant précis du Big Bang!

Du sensationnel en perspective… L'aventure continue.