Fred Astaire

Redaction Ina le 11/07/2012 à 17:44. Dernière mise à jour le 19/05/2017 à 11:29.
Cinéma
Fred Astaire

Fred Astaire, acteur, danseur et chanteur américain, nous a quittés il y a 25 ans. Hollywood lui a rendu hommage en lui décernant un Oscar d’honneur. L’American Film Institute, l’a classé cinquième acteur de légende de l’histoire du cinéma. Retour sur cette carrière hors du commun avec Ina.fr

 Des débuts précoces en famille

 Frederik Austerlitz, dit Fred Astaire est né en 1899 dans l’état du Nebraska. Il déménage très jeune à New York avec ses parents. L’enfant suit des cours de danse et c’est à six ans qu’il se choisit le nom « d’Astaire », à l’occasion d’un petit rôle dans une pièce de théâtre. Plébiscitée par la presse locale, cette pièce marque le début de la carrière de Fred et de sa sœur Adèle.
Le duo enchaine les tournées jusqu’en 191. Se produisant même à Broadway dans la comédie musicale « Over the top ». Fred et Adèle continueront à travailler ensemble jusqu'au début des années 30, jusqu’au mariage d’Adèle avec Lord Cavendish.

 Carrière solo au Music Hall

 Fred Astaire, fort de plusieurs spectacles encensés par la critique, continue sa carrière seul et se taille une réputation de chorégraphe et de metteur en scène à Broadway dans plusieurs comédies musicales : « Crazy girl » ; « The band wagon » ; « The gay divorcee ».
C’est alors que le cinéma le remarque. Après quelques essais infructueux, David O. Selznick l’engage pour le film « Carioca » avec Ginger Rogers, rencontrée en 1930. Sa carrière est lancée.

 Le cinéma lui ouvre ses portes

 En contrat avec RKO, Fred Astaire enchaine les tournages avec sa complice Ginger Rogers : « Le tourbillon de la vie » ; « La joyeuse divorcée » ; « En suivant la flotte ». Ses qualités d’acteur et de danseur sont acclamées par la critique, le public l’adule. Grâce à lui, les numéros dansés dans les comédies musicales hollywoodiennes deviennent incontournables.
L’artiste mène sa carrière de main de maître. Il est le premier acteur à obtenir un pourcentage sur les recettes d’un film (La joyeuse divorcée). Pour diversifier ses activités, il accepte d’animer une émission radio sur NBC (Your Hit Parade).

 Le déclin des films musicaux

 A la fin des années 30, la popularité des comédies musicales décline. « La grande farandole » en 1939 met fin à sa collaboration avec Ginger Rogers. Cependant, il tourne encore dans plusieurs productions musicales avec de nouvelles partenaires : Eleanor Powell ou Rita Hayworth, sans retrouver l’alchimie de son duo avec Ginger.
Déçu, l’acteur annonce en 1946, qu’il quitte le cinéma.
Devant les protestations unanimes du public et de la critique, il tourne à nouveau en 1947, avec Judy Garland. Cette fois, la magie fonctionne et la carrière de Fred Astaire connait un second souffle. Il s’offre même le luxe de tourner à nouveau avec Ginger Rogers, « Entrons dans la danse », pour le plus grand plaisir des fans.

 Une fin de carrière éclectique

 Fred Astaire continuera ponctuellement à tourner jusque dans les années 80. Il va surtout travailler pour la télévision. Son émission « An evening with Fred Astaire », remportant même 9 Emmy Awards.
Il participe à la série télévisée de science-fiction, devenue culte, « Galactica ». Sa dernière apparition sur les grands écrans date de 1981 dans « Ghost Story ».
Récompensé par un Oscar d’honneur en 1950, pour « son exceptionnel talent artistique et sa contribution aux comédies musicales », Fred Astaire reste l’un des plus grands acteurs de sa génération. Ina.fr vous propose un portrait vidéo et sonore de cet artiste mythique.