Eternelle Sheila

Redaction Ina le 23/09/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 06/12/2017 à 16:15.
Showbiz et people Chansons
Eternelle Sheila

Sheila est en concert ce soir avec le groupe H-Taag au Casino de Paris. Retour en chansons sur le parcours d’une "Petite fille de Français moyens", devenue une véritable star internationale !

Remarquée par Claude Carrère

La jeune Anny Chancel n'a que 17 ans lorsque sa carrière s'envole. Remarquée par Claude Carrère alors qu'elle chantait dans un groupe de rock, « Les Guitars Brothers », le producteur débutant décide de la prendre sous son aile et lui permet de sortir un 45 tours en 1963. Le disque s'appelle « Sheila » - du nom d'une de ses chansons – et contient tous les tubes « qui ont changé sa vie », comme le confiait à l'époque la nouvelle idole des jeunes : « L'école est finie » (titre vendu à 1,5 million d'exemplaires), « Papa t'es plus dans le coup » ou encore « Première surprise-partie »… Invitée récurrente des émissions de variétés radio ou télé, comme « Age tendre et tête de bois », Sheila fait aussi la couverture de nombreux magazines pour adolescents à l'image de « Salut les copains ».

Idole d'une génération

Elle est devenue l'idole d'une génération et toutes les jeunes filles adoptent son style : jupe à carreaux, chemisette blanche et indispensables couettes ! Bientôt, la France entière, tous âges confondus, va craquer pour la « Petite fille de Français moyens » dont « la fortune (est venue) de ses mains », comme le dit sa chanson. Les Français sont admiratifs du parcours d'une enfant qui aidait ses parents à vendre des confiseries sur les marchés de la région parisienne, devenue chanteuse populaire et même actrice aux côtés de Jean Yanne dans « Bang-Bang » en 1966. Ses fans se comptent désormais en milliers et se déplaceront en masse lors de son mariage avec le chanteur Ringo le 13 fevrier 1973 dans une église du 13e arrondissement à 13h13...

Période disco

Au milieu des années 70, la période yé-yé finissant, Sheila opère un virage artistique vers le disco. Elle figure d'ailleurs parmi les premiers artistes français à populariser ce courant musical venu des Etats-Unis. Chorégraphies sautillantes et rythmées - accompagnée par les B Devotion, son trio de danseurs – mini short à paillettes et bottes de cuir, la « Jolie petite Sheila » vient de laisser la place à une étincelante star internationale ! Reçue par les animateurs de télé les plus populaires, comme Guy Lux ou Michel Drucker, l'artiste écume les plateaux pour interpréter ses nouveaux tubes : « Singin'in the rain », la reprise du standard de Gene Kelly, « Spacer » ou « Love me baby »... Son succès dépasse alors les frontières, puisqu'elle va se produire plusieurs mois aux Etats-Unis.

Une éternelle passion

Sheila décide de revenir à la chanson française dans les années 80, et sort coup sur coup l'album « On dit » (1983) puis « Je suis comme toi » (1984). En 1989, lors d'un concert à l'Olympia, elle annonce, en larmes, qu'elle souhaite mettre un terme à sa carrière en interprétant pour son public la chanson de Gainsbourg « Je suis venue te dire que je m'en vais ». Mais sa passion pour le métier ne lui permettra pas d'arrêter bien longtemps. Un nouvel album, "seulement pour toi", sort en 2002. Durant ces années, elle se produit de nombreuses fois en concert et participe à la tournée "Age tendre et têtes de bois". Mais un drame survient dans sa vie avec la mort de son fils Ludovic, le 7 juillet 2017. Alors qu'elle n'entretient plus de contacts avec son premier mari Ringo depuis son divorce en 1979, elle se remarie en 2006, à son producteur Yves Martin.