Espionnage: les grandes affaires

« Une armée sans agents secrets est un homme sans yeux ni oreilles » explique Sun Zi dans L’art de la guerre au VIe siècle avant Jésus-Christ.
L’espionnage est une pratique bien ancestrale. Dès le XVe siècle le roi se dote de cabinets secrets (ou secret du Roy). L’histoire a professionnalisé cette activité et fait naître de grands réseaux d’espionnage comme la CIA.
En temps de guerre comme en temps de paix, l’utilisation d’agents secrets est permanente. Cette quête du renseignement a parfois d’importantes répercussions. Certaines affaires sortent de l’ombre et sont largement médiatisées. Ce fut le cas en pleine Guerre froide avec l’affaire Günter Guillaume, employé du parti social-démocrate de la RFA et agent de la Stasi, qui entraîna la démission du chancelier allemand Willy Brandt.
En 2006, le décès par empoisonnement d’Alexandre Litvinenko, ex-agent du KGB, provoqua alors de vives réactions.
Retour en vidéos sur les grandes affaires d'espionnage qui ont défrayé la chronique.

Rédaction Ina le 13/07/2010 à 14:22. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 10:46.
Autres conflits