Corée du Nord : menaces et jeu de dupe

Redaction Ina le 08/04/2013 à 17:54. Dernière mise à jour le 10/08/2017 à 10:56.
Histoire et conflits

Dernier bastion de la Guerre Froide, la Corée du Nord ne cesse d’inquiéter sa voisine du Sud et la Communauté internationale. Depuis plusieurs mois, son dirigeant Kim Jong-Un manie le chantage nucléaire et nargue ouvertement les Etats-Unis. Un comportement qui agace fortement Donald Trump, devenu à son tour de plus en plus menaçant quant à l'utilisation d'armes nucléaires. Comment évoluera cette partie de "poker menteur" autour de la bombe atomique ? Retour en images sur l'évolution de la menace nucléaire nord-coréenne.

kim620

Kim Jong-Un en 2016

Depuis plus de 30 ans, la Corée du Nord joue une partie de poker menteur autour de la bombe atomique. Dès son accession au pouvoir, Kim Jong-Un a multiplié les essais nucléaires et nargué ses voisins et le géant américain en particulier. L’armée qui occupe une place centrale dans les institutions multiplie les démonstrations de force, alors que la faim ravage le pays.

En mai 2016, le dirigeant autocrate nord-coréen, prononçait un discours devant le congrès du parti unique réunissant 3000 délégués, pour défendre sa politique militaire et nucléaire

Mai 2016. Corée du Nord, discours sur le programme nucléaire de Kim Jong-Un.

1993. La Corée du Nord se retire du traité de non-prolifération nucléaire, ce qui marque sa volonté de se lancer dans la course de l'arme atomique.

2002. Célébrations du chef historique. Le pays continue de mourir de faim. Un vélo coute 4 ans de salaire de base d’un ouvrier.

2002. Ouverture d’un réacteur nucléaire. Rupture brutale des accords.

2005. Relance du chantage nucléaire. Les Etats-Unis engagés en Irak craignent que le régime Nord coréen vende l’arme nucléaire aux terroristes.

2005. Abandon du programme nucléaire en contrepartie d’une aide économique et financière.

2006. Test de missiles balistiques.

Etat des lieux du pays en 2006. Le pays tend à s’ouvrir mais la moitié de la population est toujours considérée comme sous alimentée.

2006. Essai nucléaire. Condamnation de la communauté internationale.

2007. La Corée du Nord s’engage à démanteler ses installations nucléaires contre la levée du blocus économique. 

2009. La Corée du Nord fait des essais nucléaires.

2010. Kim Jong Un entre au Comité central du Parti. Retour sur la dynastie.

23 novembre 2010. L’île sud coréenne de Yeongpeyongdo est la cible de plusieurs obus lancés par le Nord. Plusieurs victimes et blessés sont à déplorer.

2012. Premier discours de King Jong Un au pouvoir.

2013. La Corée du Nord agite la menace nucléaire

2015. Kim Jong Un, un dictateur fou ?

Octobre 2015. Le 70e anniversaire du parti.

Janvier 2016. La Corée du Nord annonce avoir testé une bombe à hydrogène miniature. La nation fête fièrement l'événement.

Pour aller plus loin

Kim Jong-Un en vidéos (playlist)