Combat homo : homophobie

Redaction Ina le 12/10/2012 à 10:52. Dernière mise à jour le 12/05/2017 à 16:28.
Vie sociale
Combat homo : homophobie

C'est aujourd'hui la journée mondiale contre l'homophobie. Critiques, injures, violences physiques, depuis toujours les homosexuels doivent faire face à l’intolérance d’une partie de la société. Pourtant, les mentalités changent… Découvrez notre zoom en images sur l’homophobie.

Accepter la différence

Blagues douteuses, discriminations, mise à l’écart professionnelle, licenciements, agressions, la communauté homosexuelle demeure la cible d’une homophobie latente, parfois violente.
Même si les mœurs évoluent, certains préjugés demeurent. L’homosexualité n’est pas toujours bien acceptée.

Il peut être complexe de révéler ou d’afficher publiquement son homosexualité dans certaines familles, dans certains milieux comme dans les banlieues populaires où montrer sa différence est parfois considéré comme une provocation. Les personnes malades du Sida sont encore plus stigmatisées.

En France, jusqu’en 1981, l’homosexualité était considérée comme un délit.

En 1999, le débat sur le Pacs réveille bon nombre de réactionnaires ; une idéologie souvent récupérée politiquement par la droite la plus conservatrice. Aujourd’hui, tout acte homophobe est pénalement répréhensible. 

Aux Etats-Unis, la société est à la fois répressive et tolérante. D’une part la communauté homosexuelle jouit d’une certaine visibilité, et de l’autre, les crimes les plus horribles sont commis contre elle (un étudiant homosexuel a été battu à mort dans le Wyoming en 2000).

En Chine, l’homosexualité a longtemps été considérée comme une perversion mentale relevant de la psychiatrie.

Enfin, en Russie, des commandos homophobes s’organisent à la sortie des boites de nuits gay et organisent des pogroms anti-homosexuels.
Dans d’autres pays, l’homosexualité est punie de mort.

L’homophobie peut avoir des conséquences désastreuses sur les individus.

Pour lutter contre ce fléau, une journée mondiale contre l’homophobie a été lancée en 2005 dans plus de 40 pays. De nombreuses associations viennent en aide aux victimes. Mais ces dernières portent rarement plainte et il reste difficile d’évaluer l’impact réel.
Sphère privée, sphère publique, politique (Christian Vanneste : "L’homosexualité est dangereuse(…) pour l’humanité"), sport (Amélie Mauresmo moquée par Martina Higgins) ;

Ina.fr vous propose un focus en images sur les dérives homophobes (playlist)

A voir aussi

Plus de documents sur le thème de l'homosexualité

Plus de documents sur la Transsexualité et les transsexuels