Cinq colonnes à la une

Redaction Ina le 14/02/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 10:06.
Télévision
Cinq colonnes à la une

Premier magazine d'information de l'histoire de la télévision, « Cinq colonnes à la une » a réussi le pari d'intéresser le grand public à l'actualité sociale, politique et internationale. Son secret : des images chocs, une analyse complète et une diversité de tonalités….

L'actualité au format magazine

Apparu sur les écrans le vendredi 9 janvier 1959 à 20h30, « Cinq colonnes à la une » fut le premier magazine d'information de la télévision. Pierre Lazareff (directeur de France Soir), Pierre Dumayet, Pierre Desgraupes et Igor Barrère, concepteurs et présentateurs de l'émission, ont relevé et gagné le défi d'intéresser le grand public à l'actualité sociale, politique et internationale.
 Les records d'audience enregistrés à chaque diffusion (un vendredi par mois à 20h30) découlaient en grande partie d'un réel effort technique. Les téléspectateurs recevaient en effet chez eux des images sensationnelles tournées au cœur des événements et provenant du monde entier. Une performance complétée par la mise en place d'interviews en direct et de duplex.

Les sujets les plus variés

L'analyse tenait aussi une place primordiale au sein du magazine : différentes rubriques étaient ainsi consacrées à l'étude et au décryptage de l'actualité. « Enquête tandem » proposait à partir de 1963 deux visions d'un même problème. Deux ans plus tard « Le livre blanc » offrait un ensemble de plusieurs reportages sur un même thème…
 Afin d'intéresser les téléspectateurs tout au long de l'émission, l'équipe de « Cinq colonnes à la une » observait une stricte alternance entre un sujet plutôt grave puis un autre plus léger. Ainsi, un reportage sur la crise algérienne (abordée d'ailleurs ici pour première fois) était suivi d'un autre sur un concours de Hoola Hup aux Etats-Unis. Un document sur la guerre du Vietnam pouvait faire suite à une interview de Johnny Hallyday...

De la presse à l'écran

Mais la grande révolution du magazine réside bel et bien dans la manière de traiter l'information. En homme de presse, Pierre Lazareff a ainsi tenté le pari d'apporter les techniques du grand journalisme à la télévision. Pari réussi !
 Après cent trois épisodes, « Cinq colonnes à la une » doit pourtant s'arrêter le 3 mai 1968, accablé par la concurrence…