Bernard Loiseau obtient son CAP de cuisinier en 1971. En 1975, son mentor Claude Verger, lui confie la direction de l’établissement "La côte d’Or" à Saulieu. Bernard Loiseau a alors seulement 24 ans.

Obnubilé par la réussite, il obtient en 1977 sa première étoile au guide Michelin. Sans cesse innovant, le chef cuisinier révolutionne la cuisine. Comme ici, en 1981, où ne sachant que faire de deux cageots de persils, décide tout simplement d’en faire une purée. Bernard Loiseau disait même : "Pour moi, la cuisine nouvelle, c’est la légèreté avant tout".

En 1983, Bernard Loiseau s’exprime à propos de ses débuts. A l’époque, le personnel du restaurant ne voit pas d’un bon œil la venue de ce jeune Parisien ambitieux. En 1981, il remporte sa deuxième étoile. Le chef cuisinier raconte alors : "Il faut reconnaître une chose, un Michelin, c’est vraiment très important".

En 1991, c’est la consécration. Il obtient une troisième étoile Michelin et devient alors l’un des chefs les plus célèbres de la gastronomie française. Fin communicant, son sens des médias lui permet de développer son établissement de jour en jour.

En 1999, France 3 lui consacre un portrait. Bernard Loiseau est le symbole même du rêve américain et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Il devient le premier chef cuisinier à être côté en bourse et aura sa statut de cire au musée Grévin. Malgré cela, Bernard Loiseau reste modeste : "Aujourd’hui, la vedette, ce n’est pas le cuisinier. C’est le produit".

En 2001, Bernard Loiseau s’exprime à propos des étoiles Michelin et reconnait que c’est un stress permanent : "Le plus dur, c’est de durer […] Je me mets moi-même la pression en permanence". Le chef se remet en question continuellement et avoue n’être rien sans ses clients et les médias.

Début 2003, son établissement fait l’objet d’une rétrogradation du guide Gault et Millau. Affecté par cette décision, il met fin à ses jours le 24 février 2003 dans son logement de Saulieu. Lors de ses obsèques, de nombreuses personnalités du monde gastronomique viendront lui rendre un dernier hommage, dont Paul Bocuse.

Rédaction Ina le 13/02/2018 à 10:10. Dernière mise à jour le 15/02/2018 à 17:33.
Art et Culture