Ben Gourion, le Vieux lion israélien

Redaction Ina le 27/11/2013 à 10:55. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 11:05.
Proche et Moyen Orient

Surnommé le "Vieux Lion", Ben Gourion fut l’artisan et le fondateur de l’Etat d’Israël. Portrait du premier Premier ministre israélien.

Ben Gourion 620

Novembre 1947. L’Onu vote le plan de partage de la Palestine. Ce plan prévoit la création d’un état hébreu et d’un état arabe. Appuyée par les pays de la Ligue arabe, la communauté arabe de Palestine refuse le projet. Alors que le pays est sous mandat britannique, une guerre civile éclate entre juifs et arabes. C’est le début du conflit israélo-palestinien.

Déjà influent auprès de la communauté juive, Ben Gourion s’impose comme leader et proclame l’indépendance de l’Etat d’Israël le 14 mai 1948. Les populations arabes quittent alors majoritairement le nouvel Etat juif.

Il devient Premier ministre (1948-1953 et 1955-1963) avec une idée en tête : réunir le peuple juif en « Terre promise », réunir une vieille nation dans un état neuf. Le « Vieux lion » favorise ainsi l’immigration. Les Juifs du monde entier affluent pour obtenir la nationalité israélienne. Durant ses années au pouvoir, il met en place une large politique de défense et prône le rapprochement avec  l’Occident.

David Ben Gourion quitte la vie politique à 84 ans et décède trois ans plus tard en 1973. Il repose aujourd’hui au kibboutz de Sdé-Boker.

Retour en images sur le parcours du fondateur de l’Etat d’Israël

1973. Dernière interview de Ben Gourion. Il explique notamment comment il est devenu sioniste.

 

Ben Gourion

1957. Ben Gourion reçoit le diplôme de docteur honoris de l’Université de Jérusalem. Golda Meir et Shimon Peres sont présents dans le public.

1958. 10ème anniversaire de l’Etat d’Israël.

1959. Le Premier ministre reçoit une délégation arabe

1960. Ben Gourion rencontre le chancelier allemand Konrad  Adenauer aux Etats-Unis.

1961. Visite de Ben Gourion en France. Arrivé à Orly, il est reçu sur le tarmac par le Général de Gaulle et Michel Debré. Le Premier ministre israélien s’exprime ensuite en français.

1963. David Ben Gourion parle du « miracle israélien ».

1973. Obsèques de David Ben Gourion.

1981. Shimon Peres évoque Ben Gourion et fait référence à une anecdote dans laquelle il est question de Trotski et de Lenine.