Le 9 mars 1959 était créée la poupée Barbie. D’origine américaine, elle fut imaginée par Ruth Handler. Reprenant la forme adulte de la célèbre poupée allemande Bild Lilli, elle a été vendue à plus d’un milliard d’exemplaires depuis sa création.

Plus d’un milliard de chiffre d’affaires, un film à son effigie, 80 millions d’unités vendues par an. Les chiffres sont colossaux. La poupée Barbie fait partie intégrante de la vie des jeunes filles. Une poupée qui fête bientôt ses 60 ans…

Tout commence en 1945. Les hommes d’affaires Harold Matson et Elliot Handler déposent la marque Mattel qui est une société de jouets. Le nom est le diminutif de Matson et Elliot, d’où Mattel…

Mais c’est une femme qui va littéralement bouleverser l’entreprise, une certaine Ruth Handler, qui n’est autre que la femme d’Elliot…

Ruth Handler va alors s’inspirer d’une poupée allemande du nom de Bild Lilli. Cette dernière sera arrêtée d’être vendue en 1961, à cause du succès de la poupée américaine. Barbie est d’ailleurs le diminutif du prénom de la fille de Ruth, Barbara…

En 1999, elle s’étonnera encore du succès de son invention : "Ce qui est incroyable, c’est le degré et la longévité du succès. Mais moi ça ne m’a pas étonné. J’espère que Barbie va vivre longtemps en reflétant toujours les changements de la société". Les voix féministes s’élèvent alors. Elles y voient ici le symbole de la femme objet.

La poupée s’adapte d’ailleurs aux changements et aux évolutions de la société. Une des clés de son succès réside certainement dans sa capacité à évoluer au fil du temps pour coller au plus près de la mode et des canons de beauté. En 1967, Barbie passe d’une moue boudeuse à un sourire aguicheur et faux cils courbés. La même année, elle se diversifie et exerce de multiples métiers : docteur, vétérinaire…Son amie noire Christie apparaît. Dix ans plus tard, ses yeux prennent de l’ampleur et son sourire se fait plus complice.

Robert Gerson, président Mattel France, explique le phénomène : "Barbie suit la mode systématiquement. Elle se modifie, elle change. La Barbie des années 1960 n'est pas comparable à celle des années 1995. » Et de rajouter : "Nous développons beaucoup d’accessoires pour la poupée mannequin Barbie. Barbie, ça n’est pas seulement une poupée. C’est un univers, un monde."

Ses ventes mondiales ont chuté de 9% en 2008 par rapport à l’exercice précédent. Un an plus tard, pour son cinquantième anniversaire, la créatrice Sonya Rykiel la rhabille de la tête aux pieds. Puis la marque va lancer la poupée "Curvy", qui est plus ronde. Preuve en est que la poupée Barbie n’a pas fini d’évoluer.

Retrouvez d'autres jouets de légende sur Ina.fr

- Les figurines

- Lego vs Playmobil

barbie620
Rédaction Ina le 05/03/2009 à 00:00. Dernière mise à jour le 08/03/2018 à 18:10.
Vie sociale