Apostrophes

Redaction Ina le 28/01/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 09/06/2015 à 12:08.
Littérature Télévision
Apostrophes

Durant quinze ans, "Apostrophes" s'est imposé comme le magazine littéraire de référence. Actualité des auteurs, présentation de romans, débats : l'émission qui a redonné aux téléspectateurs le goût des livres quittait le petit écran, il y a tout juste 25 ans, le 22 juin 1990. Rouvrons cette malle aux trésors.

Apostrophes

Durant quinze ans, " Apostrophes" s'est imposé comme le magazine littéraire de référence. Actualité des auteurs, présentation de romans, débats : l'émission a redonné aux téléspectateurs le goût des livres. A quelques jours de l'ouverture du salon du Livre, rouvrons cette malle aux trésors.
Pour consulter les près de 900 émissions intégrales et extraits Apostrophes
Yourcenar, Soljenitsyne, Dolto, Walesa, Nabokov, Simenon... retrouvez une sélection de 18 grands entretiens entre Bernard Pivot et des auteurs illustres

S'exprimer librement

Apostrophes apparaît pour la première fois sur le petit écran le 10 janvier 1975. Diffusée sur Antenne 2, l'émission est présentée en direct par Bernard Pivot tous les vendredis soirs en deuxième partie de soirée.
 Ce magazine de littérature et d'idées présente, en 75 minutes, des livres et leur auteur. Apostrophes s'organise aussi autour d'un débat, ponctué de lectures. Dans chaque émission, Bernard Pivot reçoit cinq invités et permet à quelques grands noms de la littérature mondiale de s'exprimer librement, parfois au risque du direct. Ainsi, l'ivresse de Charles Bukowski, la dispute entre Bernard Pivot et Régis Debray, ou encore l'interview exclusive du dissident russe Soljenitsyne sont autant de moments forts.

Cinq 7 d'or

Impact médiatique aussi de cette émission réputée pour inciter à la lecture. Bernard Pivot vante les mérites d'un titre ? Ses ventes augmentent quelques jours plus tard en librairie. Diffusée durant quinze ans, Apostrophes reste l'un des rendez-vous phare de la télévision : 724 émissions, cinq 7 d'or et une audience pouvant atteindre les 2 millions de téléspectateurs.

Trois décors

A l'antenne jusqu'au 22 juin 1990, le magazine littéraire connaîtra trois changements de décor, tous conçus par Michel Millecamps. François Chatel réalise les trois premier numéros d'Apostrophes. A partir du quatrième, Roger Kahane prend le relais, avant de laisser sa place, l'année suivante, à Jean Cazenave et à Jean-Luc Leridon, qui deviennent les réalisateurs attitrés d'Apostrophes.

Rendez-vous chez les plus grands

Parfois, l'émission de Bernard Pivot sort du cadre strict du plateau de télévision et le journaliste se rend dans un lieu cher à l'écrivain qu'il souhaite interviewer. C'est donc le plus souvent chez eux, que les plus grands noms de la littérature mondiale ont reçu ce passionné des livres, qui avait envie de mieux connaître ces auteurs et de découvrir leurs œuvres en profondeur. Enfance, jeunesse, blessures, joies ou bien engagements politiques, réflexions diverses : l'écrivain se confie et Nicolas Ribowski filme ces moments au ton intimiste et décontracté.
 Françoise Dolto, Georges Dumézil, Marguerite Duras, Julien Green, Louis Guilloux, Vladimir Nabokov, Georges Simenon, Etiemble, Marcel Jouhandeau, Jules Roy, Albert Cohen, François Jacob ou encore Marguerite Yourcenar se sont prêtés au jeu. Diffusés à «Apostrophes» et «Bouillon de culture», ces tête-à-tête sont aujourd'hui disponibles en DVD, coédités par les Éditions Gallimard et l'INA.
Téléchargez, gravez une sélection d'Apostrophes sur les auteurs du XXe siècle