Alimentation : entre crises et soupçons

Redaction Ina le 03/06/2011 à 10:49. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 11:56.
Médecine, Santé Vie sociale
Alimentation : entre crises et soupçons

L'Europe se concentre à nouveau sur son assiette depuis que de la viande de cheval a été retrouvée dans des lasagnes et des matières fécales dans les gâteaux Ikea. En 2011, c'était la bactérie Eceh, particulièrement virulente, qui causait la psychose parmi les consommateurs de concombres. Ces épisodes successifs de "crise alimentaire" nous incitent à la vigilance face à notre pitance. Entre négligences, corruptions... Retour sur quelques-uns des précédents scandales liés aux denrées alimentaires.

Alimentation : entre crises et soupçons

Février 2013 : un scandale alimentaire débute en Grande-Bretagne. Les autorités sanitaires découvrent de la viande de cheval dans des plats surgelés de lasagnes "100% pur boeuf". Rapidement, d'autres contrôles révèlent une escroquerie à l'échelle européenne. Sans risque sanitaire, cette affaire met à nouveau le doigt sur la traçabilité des aliments utilisés dans les plats préparés. Quel sera le prochain scandale? Retour sur les précédentes crises sanitaires.

- 1972 : suite à une série d'intoxication, l'Allemagne met en cause la fraise de Dordogne.
- 1981 : en Espagne, le scandale de l'huile frelatée provoque la mort de plus de 600 personnes.

- 1985 : intoxication alimentaire due à de la viande de cheval. Les boucheries chevalines mettent la clé sous la porte.
- 1987 : le vacherin Mont d'Or (fromage suisse) est contaminé par une bactérie, provoquant le décès d'une trentaine de personnes.
- 1996 : le Japon est touché par un bacille mortel
- 1996 : en Ecosse, une viande infectée de bactérie engendre une épidémie mortelle
- 2001 : en France, découverte de pâtes alimentaires au raticide
- 2008 : en Chine, c'est le scandale du lait pour nourrissons frelaté. 300 000 enfants tomberont malades.

- 2011 : en Allemagne puis dans toute l'Europe, des centaines d'allemands sont victimes de la bactérie E coli (ECEH). On suspecte dans un premier temps les concombres espagnols pour découvrir que l'épidémie vient de graines de soja germées.