Le 3 août 1958, le Nautilus, le premier sous-marin américain nucléaire, réalisait un exploit extraordinaire en ouvrant une nouvelle voie maritime sous la banquise arctique et en passant à la verticale du pôle Nord. Retour en images sur cette prouesse navale.

Cette plongée de 3392 kms sous la banquise raccourcissait de 5000 kms la route classique Honolulu-Londres, longue de 15000 kms.

nautilus512

Quelques jours après son exploit, le sous-marin remontait à la surface dans le port de Portland, où les 105 membres de l'équipage du commandant Anderson étaient accueillis sous les hourras et les applaudissements.

De retour à New York, le commandant William Anderson, 37 ans et Ray Cover, le concepteur du submersible, sont à l'honneur avec un défilé en grande pompe dans les rues de la ville.

Portrait du Nautilus ?

C'est le 28 janvier 1954 que le public découvre le premier sous-marin  au monde à propulsion nucléaire. Madame Eisenhower le baptise elle-même.

Il faudra attendre deux ans après ce baptême, le 24 janvier 1956, pour que la marine américaine autorise des caméras à filmer le submersible en exercice. Le monde entier découvre alors les images incroyables du navire et surtout de la vie à son bord. On apprend notamment que l'équipage subit des contrôles antiradiation réguliers et peuvent aussi se détendre…

 

Pour aller plus loin... L'exploit commenté à la radio

Cet événement va passionner les foules. En France, le 9 août 1958, le journal parlé consacre une édition spéciale à l'exploit américain. 

La performance est même annoncée par le président Eisenhower en personne à la presse internationale. Grâce à cette aventure, le nom de Jules Verne est connu mondialement car le submersible a été baptisé Nautilus en hommage au célèbre roman 20 000 lieues sous les mers du précurseur français de la Science-fiction . 

Rédaction Ina le 30/07/2018 à 17:11. Dernière mise à jour le 03/08/2018 à 14:20.
Sciences et techniques