Ibrahim Boubacar Keïta vient d'être réélu président de la république malienne avec plus de 65% des voix au second tour. Favori de l'élection, il rempile pour un second mandat de cinq ans. En 2013, retour sur sa première investiture.

D'abord Premier ministre du Mali de 1994 à 2000, Ibrahim Boubacar Keïta se présente à l'élection présidentielle de 2013 sous l'étiquette du parti Rassemblement pour le Mali. Confronté à 27 candidats, Ibrahim Boubacar Keïta profite d'une participation inédite qui frôle les 50% dans le sud du pays. Au contraire du Nord, encore marqué par la présence récente des djihadistes. Malgré tout, l'élection se passe dans le calme et le second tout est largement remporté par celui que les Maliens sunomment "IBK". Dans un reportage de France 3 diffusé en 2013, le Président de la République française François Hollande était venu rendre visite à ce dernier : "C'est une grande victoire pour le Mali que nous fêtons aujourd'hui. C'est tout le Mali qui est souverain sur l'ensemble de son territoire et la France sera à ses côtés tant que le pays sera menacé." A l'époque, la menace djihadiste est encore forte dans ce pays du Sahel.

Le nouveau Président de la République malienne rajoute : "La libération de Gao et autres par l'opération Serval est désormais inscrite dans les annales."

En 2018, Ibrahim Boubacar Keïta a battu son opposant Soumaïla Cissé avec plus de 67% des voix au second tour. 

Rédaction Ina le 16/08/2018 à 16:43.
Politique