Mercredi 1er août 2018, Quatre personnes - un père, son enfant, un homme non identifié et leur guide -, qui pratiquaient le canyoning dans le canyon de Zoicu à Soccia en Corse, ont trouvé la mort. Ils ont été emportés par une crue qui l'a inondé après un gros orage. Réputée pour ses sites magnifiques et ses nombreux canyons paradisiaques idéaux pour les amateurs de sensations fortes, la Corse a développé le canyoning il y a une dizaine d'années.

En 2006, l'Alta Rocca accueillait déjà six clubs qui proposaient de descendre les rivières de la région. Henri Santoni expliquait alors son parcours, la demande des touristes et les activités proposées : randonnée ou escalade et évolution vers le canyoning. Cette activité a pour "avantage d'être aquatique et très ludique" mais il reconnaissait qu'il faudrait l'encadrer surtout pour des raisons écologiques : "Quel nombre de personnes peut accepter ce site sans le dénaturer ? ".

"J'ai vu l'eau se troubler... Au bout de deux minutes, j'ai vu la déferlante sur un mètre..."

En effet, si le canyoning représente une vraie manne économique, il ne faut pas oublier que ces régions montagneuses restent dangereuses, notamment en raison des orages nombreux en été. Toujours en 2006, à Bocognano, les pompiers alertaient les vacanciers sur les risques de crues rapides. Des touristes inconscients des dangers de la montagne et des imprudents qu'il fallait parfois secourir dans des conditions difficiles.

Rédaction Ina le 02/08/2018 à 14:44. Dernière mise à jour le 02/08/2018 à 14:55.
Sport Tourisme en France