Selon une étude, le réchauffement climatique a eu des répercussions désastreuses sur la Grande Barrière de corail australienne en 2016. En seulement quelques mois, plus de 30% des coraux ont disparus dus au blanchiment du récif. En 2004, des scientifiques australiens tiraient déjà la sonnette d'alarme.

La grande barrière de corail est le plus grand récif corallien au monde. Situé au large du nord-est de l'Australie, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981. Elle est aussi protégée en partie depuis plusieurs années par le Great Barrier Reef Marine Park.  Mais la dégradation du récif due au réchauffement climatique est inéluctable. En 2004, dans un reportage de France 2, le journaliste annonçait l'interdiction de la pêche sur une partie de la zone. Jon Day, scientifique, restait pessimiste : "Il y a beaucoup d'autres mesures à prendre pour protéger cette barrière. Ce plan est très important mais il ne suffira pas." 

Depuis 1998, le récif corallien a connu 4 grands épisodes de blanchissement. Il s'étend sur plus de 348 000 kilomètres carrés. Les chercheurs appellent à la protection de cette Grande Barrière de corail. Pour ce faire, les Accord de Paris devront absolument être respectés.

Rédaction Ina le 19/04/2018 à 16:08. Dernière mise à jour le 19/04/2018 à 16:19.
Sciences et techniques