Dans la nuit du 2 mai 2011, Oussama Ben Laden, leader d’Al Qaïda, le mouvement terroriste islamiste, est tué par les forces spéciales américaines. Les programmes télévisés sont interrompus pour diffuser cette information capitale.

Barak Obama se présente en personne devant les télés du monde entier et annonce la mort d’Oussama Ben Laden.

Oussama Ben Laden est mort

Depuis dix ans, Oussama Ben Laden est devenu l’ennemi public numéro un des Etats-Unis. Sa tête est mise à prix pour 25 millions de dollars. Sa traque déclenchera deux guerres et des dizaines d’opérations avortées pour le capturer.

Portrait de l'ennemi public N°1

Portrait du leader d’Al Qaïda

11 septembre 2001. Deux avions percutent et détruisent les tours jumelles du World Trade Center à New York. Le bilan est lourd : 3034 victimes et un traumatisme national que rien ne pourra soulager, si ce n’est l’arrestation du responsable.

L’attentat est très vite revendiqué par l’organisation terroriste Al Qaïda. Ben Laden en est le leader charismatique. Pour ses partisans, il incarne l’image du saint guerrier, un Hérault de l’Islam radical.

Portrait Ben Laden, 2001

Oussama Ben Laden n’est pas un inconnu pour les USA. Dans les années 80, la CIA cofinance son combat contre les troupes soviétiques en Afghanistan. C’est à cette époque, à Kaboul, que débute sa radicalisation islamiste.

Vers 1986, il établit ses propres camps d'entraînement à la Djihad en Afghanistan. D’ailleurs en 1996, il condamne son propre pays et lance des fatwas contre les États-Unis et l'Arabie Saoudite (qui l'a déchu de sa nationalité en 1994 et soutenu les Américains durant la guerre du Golfe).

Ben Laden 1998

En 1998, Oussama Ben Laden crée le Front international islamique contre les Juifs et les croisés et lance une nouvelle fatwa dans laquelle il décrète que le devoir de chaque musulman est de "tuer les Américains et leurs alliés, civils et militaires" où que ce soit.

Retour sur le parcours de Ben Laden

L’opération Géronimo

Après dix ans d’une traque ininterrompue et l’échec cuisant de l’intervention dans les grottes de Tora Tora où il était censé se cacher, Oussama Ben Laden est repéré durant l’été 2010, au Pakistan, dans la ville d'Abbottabad à deux heures de la capitale Islamabad.

Il vit discrètement dans un quartier tranquille. Le 29 avril 2011, Barack Obama décide de lancer l’opération "Neptune Spear". La cible, Ben Laden, porte le nom de code Geronimo. Dans la soirée du 2 mai, le président et son équipe suivent l’assaut depuis les bureaux de la Maison Blanche. 

Opération Neptune Spear 

Au bout de 40 minutes, ces mots raisonnent : "Géronimo, tué en action". Ben Laden est mort. Obama prononce cette phrase historique "We’ve got him".

Détails de l’opération commando

Quelques jours plus tard, Barack Obama se rend à Fort Campbell pour décorer et féliciter les soldats ayant participé à l’assaut.

Discours de Fort Campbell, 7 mai 2011

Où est passé le corps ?

L’ennemi juré est mort. Sur place, le corps est identifié par l’une des femmes présentes sur les lieux. Identification confirmée par analyse d’ADN. L'ADN de comparaison avait été collecté auparavant, avec l'aide du gouvernement saoudien, auprès de membres de la famille Ben Laden.

Très vite, la rumeur enfle : l’homme ne serait pas mort. Rumeur relayée par la disparition du corps et un faux photo montage de son visage tuméfié diffusé par tous les medias.

Zones d’ombres, 2 mai 2011

Officiellement, la dépouille de Ben Laden a été embarquée sur un porte-avions le 2 mai. Placée à l'intérieur d'un sac lesté, elle est immergée en mer au large des côtes pakistanaises. L’objectif des autorités américaines est d’éviter que la sépulture du leader islamiste ne devienne un lieu de culte. Pour couper court aux rumeurs, Obama fait une nouvelle déclaration le 5 mai 2011 dans laquelle il explique pourquoi aucune photo officielle du corps de Ben Laden ne sera diffusée.

Rédaction Ina le 25/04/2013 à 12:00. Dernière mise à jour le 26/04/2018 à 10:21.
Politique internationale