Dans le but de mettre en place un gouvernement pro-américain, 1500 mercenaires anti-castristes débarquent dans la baie des cochons à Cuba le 17 avril 1961, avec le soutien de la marine américaine. Avec 114 morts et plus de 1200 prisonniers du côté des exilés cubains, l'opération tourne au fiasco.

Cuba se rapproche de l'URSS et mène une politique défavorable aux intérêts des Etats-Unis. Le 15 avril 1961, plusieurs bombardiers américains peints sous les couleurs cubaines partent du Nicaragua pour Cuba et attaquent des bases aériennes dont celle de La Havane. Alors que les américains pensent avoir détruit toute l'aviation cubaine, il reste cependant quelques avions en état de marche sur l'île. Cette erreur coûtera cher aux anti-castristes et aux américains

Deux jours plus tard, la brigade 2506 composé des 1500 exilés cubains débarque sur la Baie des Cochons mais se heurte à la résistance des milices cubaines et de la population, résistance sous-estimée par la CIA. Finalement, la dizaine d'avions militaires cubains met en déroute les mercenaires et la plupart sont fait prisonniers. Quelques mois plus tard, Kennedy négocie leur libération contre 53 millions de dollars en nourriture et médicaments. Dans cette archive des Actualités Françaises de 1961, le président américain John Fitzgerald Kennedy affirmait : "Cuba ne doit pas être laissé aux communistes. On ne peut pas les abandonner non plus."

Kennedy, au pouvoir depuis 3 mois sortira affaibli de cette crise. Quant à Fidel Castro, le leader controversé, il gagnera en crédit et se rapprochera de l’URSS.

Rédaction Ina le 14/04/2011 à 15:31. Dernière mise à jour le 11/04/2018 à 11:15.
Guerre froide Grandes dates Histoire et conflits