Lorsque l'enfant paraît du 30 juin 1977 - Audio Ina.fr

Lorsque l'enfant paraît du 30 juin 1977

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Lorsque l'enfant paraît du 30 juin 1977

Lorsque l'enfant parait

audio 30 juin 1977 2784 vues 54min 16s

Françoise DOLTO répond aux lettres d'auditeurs résumées par Jacques PRADEL Première émission : F. DOLTO répond à Ségolène qui ne trouve pas drôle de jouer avec sa petite soeur. Une jeune fille unique qui veut quitter ses parents mais n'ose pas. La timidité. Le double sentiment de culpabilité d'une jeune fille. Le confusion des mots d'enfants. Deuxième émission : la mort. L'influence des disputes des parents en instance de divorce. La psychanalyse d'un enfant. Troisième émission : une femme revenue vivre chez ses parents avec son fils, après son divorce. Le garçon a besoin d'un modèle d'homme. Le sevrage d'un bébé. Un fils ne doit pas être dans la salle de bain pendant la toilette de la mère. Il faut préserver le regard des petits. Quatrième semaine : une fille aînée désirant être pensionnaire malgré le diagnostic du psychologue scolaire. Un fils de douze ans qui cherche la bagarre avec son père. Il est tout à fait recommandé de ne pas faire un second enfant quand un couple bat de l'aile. Diffusion : du 29 juin au 4 juillet 1977 Françoise DOLTO répond aus lettres d'auditeurs proposées par Jacques PRADEL Première émission : F. DOLTO répond à Ségolène qui ne trouve pas drôle de jouer avec sa petite soeur. A 1'42 : une jeune fille unique qui veut quitter ses parents mais n'ose pas. Le bonheur fait par les parents est toujours un bonheur raté. F. DOLTO conseille aux jeunes d'aller parler à un psychanalyste. Ce n'est pas la faute des parents : en sortant de la robe des parents, cela leur fait honneur. A 7' : la timidité. Le double sentiment de culpabilité d'une jeune fille, qui comme Polyeucte, brûle ce qu'elle a adoré : ses parents. La culpabilité devant la femme qui est en elle et qui a peur de la vie. A 10'32 : une jeune fille timide qui rougit. Jamais les parents ne devraient reprendre un mot d'enfant pour s'en moquer ou le répéter. Un enfant ne dit jamais une bêtise. L'exemple de confusion des mots : "nouveau né, nouveau nez ". A 15' : Deuxième émission : lecture d'une lettre concernant la mort. La peur de l'endormissement, analogue à celle de la mort. A 18' : les disputes des parents en instance de divorce : leur enfant de sept ans, grâce à des symptômes de régression illustrant ce qui se passe entre le père et la mère, souffre moins. Cette enfant cherche à se dégager du "faire plaisir" à sa mère qui est dangereux pour elle car ses parents qu'elle aime se font du déplaisir. La mère doit lui Parler Vrai du divorce. A 23'52 : la psychanalyse d'un enfant est un contrat de régularité, de sérieux et de Parler Vrai. L'enfant parle avec son corps le langage que les parents parlent avec leur paroles et leur comportement. L'enfant n'est pas obligé d'aimer ses parents : si il a des troubles c'est qu'il les aime et est encore dans la réaction. A 28'47 : Troisième émission : une femme revenue vivre chez ses parents avec son fils, après son divorce. Son fils n'est pas sa consolation : il souffre à tous les niveaux : d'être le fils d'une fille seule en se croyant sa soeur, et d'être élevé comme une fille par sa grand mère. La mère doit refaire sa vie de femme. Le garçon a besoin d'un modèle d'homme. A 35'34 : un bébé de 3 mois nourri au sein, en début de sevrage, refuse le biberon. Il vaut mieux sevrer l'enfant après les grosses châleurs. Le lait des seins de la mère est celui de l'enfant. La mère a peut être fait dire au pédiatre de sevrer le bébé. Elle doit suivre son intuition. Un fils ne doit pas être dans la salle de bain pendant la toilette de la mère. Il faut préserver le regard des petits. A 42'13 : Quatrième émission : une mère de trois enfants pose une question par enfant à F. DOLTO : une fille aînée désirant être pensionnaire malgré le diagnostic du psychologue scolaire. Un fils de douze ans qui cherche la bagarre avec son père. La vie change tous les jours. A 49'12 : F. DOLTO : il est tout à fait recommandé de ne pas faire un second enfant quand un couple bat de l'aile, surtout si un des conjoints n'en veut pas : cet enfant n'a alors pas de Sens. Le sentiment d'infériorité de la mère est à transformer en cherchant à s'occuper nouvellement.

Émission

Lorsque l'enfant parait

Générique

participant

Françoise Dolto

présentateur

Jacques Pradel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies