Michel Foucault à propos de "les mots et les choses" - Audio Ina.fr

Michel Foucault à propos de "les mots et les choses"

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Michel Foucault à propos de "les mots et les choses"

audio 30 nov. -1 3021 vues 25min 54s

Interview de Michel FOUCAULT par un journaliste non identifié à l'occasion de la sortie de son livre "Les mots et les choses". Il s'agit d'une interviewe non montée ce qui explique qu'à certains moments Michel FOUCAULT reprend ses propos ou que le journaliste lui repose une question. Ceci n'enlève rien à la qualité de sa réflexion.Michel FOUCAULT décrit les événements qui ont présidé à cette naissance. Qui ont permis de définir un être concret : parlant, travaillant et vivant..." L'homme est placé au milieu des connaissances, il est né au milieu du savoir et non le savoir au milieu de l'homme ". il se défend d'avoir voulu écrire ni une histoire de l'homme, ni une histoire des connaissances humaines. Mais de même qu'il y a un inconscient des conduites individuelles et des conduites collectives, il y a un inconscient de la science et du savoir. A la fin du XVIIIème siècle, les découvertes diverses ont été faites dans un ordre dispersé mais cohérent, prouvant une structure commune. "Si on arrivait a retrouver l'interstice qui existe, qui circule entre toutes les sciences (humaines... de la nature... sciences exactes) tout le système de la simultanéité de notre savoir moderne serait éclairé". Michel FOUCAULT explique ensuite pourquoi il a choisi le tableau de Velasquez "les" Menines" ; il décrit ce tableau et explique pourquoi il est significatif du XVIIème siècle. Le devoir actuel de l'honnête homme : c'est se désenchanter de lui-même. L'honnêteté de l'homme des siècles passés... Aujourd'hui, l'honnêteté c'est de savoir à l'intérieur de quels systèmes de connaissances, il est pris lui-même... Et à se mettre aux ordres d'une connaissance et d'un savoir qui le débordent... Nous devons nous affranchir de l'humanisme" grande perversion de toutes les connaissances... Notre Moyen-âge à l'époque moderne c'est l'humanisme ".Michel FOUCAULT explique qu'en se débarrassant de l'humanisme nous découvrirons ce qui se passe, c'est-à-dire la disparition de l'homme. Le monde du savoir change sous nos yeux. Les découvertes des Sciences Humaines ne découvrent pas l'homme mais des structures plus larges que l'homme, des formes de pensée pas encore maîtrisées par notre conscience individuelle. Le structuralisme actuel, est la découverte de cet arrière-fond de pensées anonymes, à l'intérieur duquel les hommes se trouvent pris. Par conséquent en découvrant ces structures universelles auxquelles nous sommes soumis, les Sciences Humaines découvrent un réseau fatal à l'intérieur duquel l'existence humaine se dissout... Nous vivons maintenant la mort de l'homme à l'intérieur de notre savoir. Pour terminer, Michel FOUCAULT résume le rôle de l'homme en une phrase : "Le rôle de l'homme est maintenant de savoir que l'homme est mort".

Générique

participant

Michel Foucault

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies