Boris Vian - Audio Ina.fr

Boris Vian

22 mai 1997 01h 26min 11s 481 vues

Publicité

|
ou
|
2,99 €

Boris Vian

Une vie, une oeuvre

22 mai 1997 481 vues 01h 26min 11s

Portrait de Boris VIAN, le poète, le romancier, l'auteur dramatique, le musicien, le chanteur, celui qui a laissé derrière lui une légende dorée, l'auteur romantique de "L'écume des jours" mais aussi du très noir "j'irai cracher sur vos tombes". On a peut- être oublié aujourd'hui que son écriture était innovation, bouleversant le langage et élaborant une nouvelle langue. Ce portrait est construit autour des interviews de Philippe BOGGIO, Jacques BENS, Olivier PETIT, François CARADEC, Christian BOURGOIS, Gilbert PESTUREAU et Paul BRAFFORT et illustré richement d'archives sonores, de lectures ou interprétations par Mehdi BOURAYOU et Laurent CONOIR.Fichier 1 :- A 00' : introduction musicale avec un morceau de jazz- A 0'16" : François CARADEC : l'histoire de l'adaptation du livre de Boris VIAN "j'irai cracher sur vos tombes" et de la mort de Boris VIAN à 39 ans.- A 01'52 : insert : voix de Boris VIAN + chanson + air de jazz- A 3'12 : présentation de Boris VIAN (sur fond musical)- A 4'10 : Philippe BOGGIO : le mythe Boris VIAN, construit autour de sa voix, son visage, sa sensibilité, sa douleur, son romantisme grinçant jusque dans sa mort.- A 7'07 : lecture par François CARADEC d'un extrait d'un texte de Boris VIAN- A 7'39 : François CARADEC : sa première rencontre avec l'oeuvre de Boris VIAN, notamment "l'écume des jours" en 1946 après avoir connu les surréalistes, l'humour de "l'os à moelle" (journal humoristique crée par Pierre DAC). C'était une nouvelle écriture.- A 11'04 : insert musical- A 11'08 : un créateur fait quelque chose de différent et ne rencontre pas la compréhension tout de suite- A 11'30 : insert musical- A 11'53 : Christian BOURGOIS: les ventes importantes de l'oeuvre de VIAN; le portrait littéraire de Boris VIAN : le contraire d'un maître, il est comme un ami. Les jeunes l'aiment car il n'est pas un personnage recommandable. - A 14'52 : insert musical- A 15'06 : la jeunesse de Boris VIAN- A 15'54 : Archives : message radio annonçant le débarquement des alliés en Normandie + archive en anglais- A 16'34 : Philippe BOGGIO : l'absence d'engagement de Boris VIAN pendant la guerre. A la libération, il accueille les américains, familier de la culture américaine, rentrant de plein pied dans les années 50 alors qu'on est encore à la fin de la guerre. C'est ce qui fera de lui le prince de Saint Germain des Près, là où pour d'autres cela a été un apprentissage (comme SARTRE)- A 19'01 : Gilbert PESTUREAU : la puissance créatrice de VIAN. Il se tourne vers différents univers, en 15 ans il a écrit une oeuvre très importante. Il y a aussi une "rigolade énorme", l'humour et la joie de vivre, une façon d'apprivoiser l'horreur.- A 21'48 : lecture d'un extrait de texte de Boris VIAN- A 22'59 : Philippe BOGGIO : les nouvelles de Boris VIAN et l'horreur de la bombe atomique dans ses textes tout au long de son oeuvre alors que les intellectuels ne s'y intéressent plus.- A 24'13 : insert : Boris VIAN parle d'une de ses chansons- A 24'43 : Olivier PETIT : son projet d'adapter 15 des chansons de Boris VIAN pour la bande dessinée. Il a été bercé enfant par les chansons de VIAN, marqué par "le déserteur". Il chante quelques phrases puis parle de son adaptation en dessins de "la java des bombes atomiques".- A 27'14 : insert : interprétation de "la java des bombes atomiques" par Laurent CONOIR et Mehdi BOURAYOU de la Comédie d'Ascali.- A 28'23 : insert : Boris VIAN interprète la fin de "la java de des bombes atomiques"- A 28'36 : François CARADEC : la vie artistique parisienne après la libération, les romans noirs de Boris VIAN correspondaient bien à l'époque. - A 29'58 : Archive INA : le club Saint Germain des Près en 1948 (PHD86065603 : ainsi va le monde, promenade à Saint Germain des Prés)- A 31'50 : Archive : voix de Jean Paul SARTRE à propos de l'existentialisme- A 32'37 : lecture d'un extrait de "l'écume des jours" de Boris VIAN- A 35'41 : Archive : Raymond QUENEAU parle de "l'écume des jours"- A 37'36 : Gilbert PESTUREAU : la satire de l'existentialisme dans "l'écume des jours" de VIAN au travers du personnage de Jean Sol PARTRE ; il insiste sur l'importance de la sensualité et l'urgence de vivre, la raison pour laquelle il a été adopté par la jeunesse de 1968. - A 39'19 : Archive INA : visite au Tabou en 1947 (PHD99103921 archives du spectacle : reportages au cabaret le Tabou)- A 40'45 : Archive INA : Boris VIAN au Tabou - A 41'50 : Paul BRAFFORT : la création de "la petite chorale de Saint-Germain-des pieds" avec, entre autres, VIAN et sa femme; les chansons écrites avec VIAN, et notamment "le tango dégueulasse". Il en chante quelques couplets puis le dernier couplet de "la complainte des ponts de Paris".- A 47'20 : lecture d'un texte de Boris VIAN ("j'irai cracher sur cos tombes" ?) + insert musical- A 50'23 : Philippe BOGGIO : Vernon SULLIVAN, le double de VIAN "j'irai cracher sur vos tombes", au départ un pari de créer en 15 jours un roman policier en faisant croire que l'auteur était américain. Il fait partie des livres qui passent les années, plus fort peut être que ses romans. La pureté et l'authenticité de ce texte. Le rapport au sexe, mortel.- A 54'33 : Archive INA : Boris VIAN parle de "J'irai cracher sur vos tombes" et de son adaptation au cinéma (PHD99101331Archives littéraires : Boris VIAN)- A 55'56 : lecture d'un texte de Boris VIAN sur fond musical ("j'irai cracher sur vos tombes" ?) - A 57'26 : Gilbert PESTUREAU : Boris VIAN poète du fantastique, son imagination extraordinaire, son univers langagier, créé et fabriqué, ludique. Le décor respire et supprime les limites entre les différents règnes, animal, végétal, minéral (il donne de nombreux exemples)- A1h02'16" : François CARADEC choisit puis lit et commente un extrait de "l'automne à Pékin", à propos de l'usure.- A 1h04'39" : lecture d'un texte de Boris VIAN- A 1h05'49" : Philippe BOGGIO : l'écriture de VIAN, sa capacité d'invention, à prendre le présent immédiat, à superposer sa vie et son travail littéraire.Fichier 2 :- A 00' 01" : interprétation d'un texte de VIAN à plusieurs voix- A 2'27 : Jacques BENS : les personnages doubles, voir des jumeaux, dans les textes de VIAN, procédé dramatique très utile- A 4'28 : lecture à plusieurs voix d'un texte de Boris VIAN (sur fond musical)- A 5'26 : insert musical- A 5'56 : Gilbert PESTUREAU : la dualité de VIAN lui-même, celui qui est passionné de jazz et celui qui est passionné d'écriture. l'importance du jazz, union des contraires, qui correspondait à sa personnalité, son "alter-négro". - A 7'52 : insert : voix de Duke ELLINGTON et de Boris VIAN + air de Duke ELLINGTON (PHD86057242 Panorama Interview de Duke Ellington)- A 9'30 : Gilbert PESTUREAU (sur fond musical) : la présence et le rythme du jazz dans l'écriture de VIAN, notamment dans "l'écume des jours" et "les fourmis".- A 11'50 : lecture d'un texte de Boris VIAN issu des fourmis- A 12'46 : générique de fin + air de jazz ("échos of Harlem" de Duke ELLINGTON)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies